Like/Tweet/+1

Une nuit pleine de spectres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une nuit pleine de spectres

Message  Invité le Jeu 13 Sep - 19:42

Voici un rapide compte rendu de la sortie d'hier :

La soirée avait très bien commencé, nous étions une dizaine d'écureuils à lever nos coudes à la table de Dame Jacine qui nous avait gentillement convié à une soirée au poney fringant. Nous étions bien décidés à descendre quelques fûts lorsque Grundahil eut l'idée saugrenue de nous emmener en ballade quelque part dans les Galgals. Nous aurions pu refuser bien entendu, mais pour cela il aurait fallu que nous ayions l'esprit clair. Nous étions si gais que nous avons même réussi à mettre en colère un capitaine du Gondor du nom d'Earnus. Bref, après quelques heures de tergiversations, soit le temps que nos esprits s'éclaircissent, nous décidions de nous scinder en deux groupes afin de pouvoir circuler plus facilement dans les souterrains étroits.

Je partais donc en compagnie de Grundahil, Féanole et Araswen avec lesquels j'avais déjà visité les Galgals quelques temps plus tôt. Notre expérience nous permit de progresser rapidement dans les sombres caves et de faire fuir les spectres et autres horreurs grouillantes qui hantaient les couloirs. Nous parvenions assez facilement à brûler les corps qui jonchaient le sol et à récupérer les calices que de riches habitants de Bree nous avaient commandé. Seulement voilà, s'il ne s'agissait que de cela l'histoire n'aurait pas valu la peine d'être contée. Araswen et Grundahil étaient chargés de mettre à bas les maîtres des lieux alors que Féanole et moi-même étions chargés de les soutenir. Je me concentrai pour ma part sur le moral du groupe en les accompagnant au luth. Mais soit nous n'avions pas complètement récupéré nos esprits, soit nous avions surestimé nos forces et à deux reprises les deux spectres nous mettaient en fuite. Le second groupe parti lui aussi dans les Galgals semblait, grâce à des membres d'expérience, s'en tirer mieux que nous. Bien que découragés, nous décidions de tenter une troisième fois, d'autant plus que j'avais du abandonner mes bottes pour courir plus vite lors de la dernière tentative.

Nous entamions donc notre troisième bataille et je me rendis rapidement compte que nous n'y arriverions pas. Je décidai donc de lâcher le luth et de prendre le tambour, furieuse d'avoir à abandonner une si jolie paire de bottes. La bataille semblait se dérouler un peu mieux mais nos ennemis nous firent tant reculer que le combat cessa contre notre gré. Voilà que nous devions remettre le couvert ! N'écoutant que notre courage, et désirant par dessus tout récupérer mes bottes du raccommodeur, j'indiquai à mes compagnons qu'il ne fallait désormais plus compter sur moi pour leur remonter le moral, j'allais tambouriner à m'en faire mal au bras jusqu'à ce que les os de ces deux abominations finissent en poussière. Et ce fut en fait la bonne décision car nous parvînmes cette fois à nous débarrasser de tout ce qui encombrait la grande salle sans trop de difficulté, me permettant ainsi de récupérer mes fameuses bottes en cuir.

Galvanisée par cette victoire, j'enjoignai mes compagnons à enchaîner sur la destruction d'un autre spectre, tout aussi puissant. Mais assourdis par mes coups de tambour incessants, et usés d'entendre parler de mes bottes, il préférèrent rentrer à Bree boire une ou deux (ou trois) chopines bien méritées. C'est ainsi que je me retrouvai seule avec ma rage. Heureusement je savais que je pouvais compter sur le second groupe d'écureuils qui se trouvait déjà dans l'antre du troisième spectre et qui m'invitaient à leur côté. Ainsi, Dame Jacine, Bartroin, Loglin, et moi-même mettions un plan au point. Trois qui tapent et deux qui soignent. Le combat s'engageait sans plus de délibération et semblait se dérouler au mieux. Mais, probablement épuisée par mes combats précédents et obnubilée par les rayures que je venais de découvrir sur le cuir de mes bottes, je me retrouvai vite à cours de chansons pour aider mes compagnons à conserver le moral. Le mien chutait à pic également. Deux petits revigorants me permirent de tenir un peu plus longtemps mais très vite mes compagnons furent démoralisés un par un et je ne sais par quel hasard je me retrouvai seule face au maître des lieux, lui aussi épuisé. A court d'idée, aucune parole ne me venant à l'esprit, je me décidai à courir en rond autour de la pièce en criant dans l'attente d'avoir quelque chose d'intelligent à chanter. Je ne sais pas combien de temps cela dura mais cela me sembla une éternité.

J'observai avec crainte mes compagnons, espérant une parole réconfortante, mais rien ne vint. Je crois qu'il étaient encore plus effrayés que moi. Totalement démoralisée, je finis par me rappeler qu'il me restait un petit revigorant au fond de ma besace. Je tentai le tout pour le tout et n'avalant qu'une gorgée je tambourinai un dernier appel aux Valars, le spectre sur les talons. Et croyez le ou non, je ne sais pas si c'est mon appel qui le terrassa ou le fait d'avoir tourné en rond si longtemps mais le spectre s'effondra sous les hourras de mes frères et soeurs. Revigorés nous quittions les lieux rapidement mais...je crois que nous n'avons pas encore dit notre dernier mot et qu'une prochaine sortie nous emmènera de nouveau dans les profondeurs du grand Galgal.

Merci à tous pour cette aventure Smile


Dernière édition par Athael le Ven 14 Sep - 7:36, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nuit pleine de spectres

Message  Invité le Jeu 13 Sep - 21:13

Excellent !!
Ce fut effectivement une très bonne soirée et même si nous avions le moral dans les chaussettes nous nous en sommes sortis grâce à notre Méné/tank officielle : Athaaaa !! Et quelle voix !
Félicitations pour la suite de la soirée. En quittant le Galgal je me suis aperçu que j'y avais encore une ou deux choses à régler. La suite au prochain épisode... bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nuit pleine de spectres

Message  Invité le Dim 16 Sep - 11:22

Oui, à 4, ce fut une instance difficile mais enthousiasmante! Vers la fin, le moral était un peu bas mais la changement salutaire de tactique nous a réconforté! Very Happy

Bravo à Dame Atha Méné/Tank (héhéhé, bien trouvé Féa)...

Dame Araswen a aussi excellé dans l'art de pourfendre les spectres et Messire Féanole a été polyvalent (et patient quand Grund révéillait un méchant déjà "mezz").

A disposition pour une nouvelle sortie en Galgals ou ailleurs...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nuit pleine de spectres

Message  Invité le Lun 17 Sep - 7:25

Tout à fait Ea. Mais Grund n'était pas au courant, il ne pouvait pas deviner. Une fois qu'il l'a su par contre il gérait super bien !
Et ne dit-on pas "C'est en forgeant qu'on devient forgeron." ?
Ou bien "C'est en bûchant qu'on devient bûcheron." ?
Ou encore "C'est en sciant que Léonard devint scie." ?
(petite blagounette du lundi matin toute pourrie mais il fallait que je la place)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nuit pleine de spectres

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum